LA REINE DES ABEILLES - Savon tout miel - LA SAVONNERIE EST SINISTRÉE
LA REINE DES ABEILLES - Savon tout miel - LA SAVONNERIE EST SINISTRÉE
LA REINE DES ABEILLES - Savon tout miel - LA SAVONNERIE EST SINISTRÉE

Savonnerie des Diligences

LA REINE DES ABEILLES - Savon tout miel - LA SAVONNERIE EST SINISTRÉE

Frais de port calculés à la caisse.

Suite aux fortes pluies de la nuit dernière, nous sommes désolés de
vous apprendre que nous sommes officiellement sinistrés. 
Pour cette raison, la boutique d’Austin et les opérations sont fermées
aujourd’hui - pour une durée indéterminée. 
Nous vous tiendrons informés de la suite et nous excusons des inconvénients occasionnés. 
Toute l'équipe de la Savonnerie des Diligences

Ce savon sucré de 100 g est un véritable délice pour les peaux sensibles. Il est adoucissant, nourrissant, excellent choix corps, visage et cheveux, même pour les épidermes réactifs, les enfants et bébés dès la naissance.
--
Ce savon sucré est un véritable délice pour les peaux sensibles. Il est adoucissant, nourrissant, excellent choix corps, visage et cheveux, même pour les épidermes réactifs, les enfants et bébés dès la naissance. Il ne contient aucune huile essentielle, seulement l’odeur du miel qui caresse les fins nez. Les propriétés antibiotiques naturelles du miel donnent à ce savon des pouvoirs réparateurs pour la peau. Note du savonnier : Les propriétés antibiotiques naturelles du miel donnent à ce savon des pouvoirs réparateurs et cicatrisants pour la peau. Un savon 100 % naturel à l’huile d’olive et fabriqué à la main au Québec. Ingrédients : Huiles (olive, coco biologique, cire d’abeille), eau, hydroxyde de sodium, miel de sarrasin caramélisé. Les abeilles sont de nouveau en péril ? Suivez l'odeur de cette légende... La fin avait commencé à l’aube de la révolution industrielle, en 1850, et avait culminé en 2055.  Une longue courbe exponentielle de cupidité, d’arrogance et de bêtise avait entrainé et avalé l’homme peu de temps avant l’éternité. Toutes les abeilles sont mortes, sauf moi, constatait avec désolation la reine des abeilles. Elle en avait vu tant et autant que le Créateur : glaciation, extinction, tempête solaire mais, au grand jamais, elle n’avait vu d’êtres plus pragmatiques et efficaces dans l’art de la destruction que l’homme lui-même.  Le respect, l’amitié, la dignité, le savoir, la mémoire, la solidarité, bref tout y était passé. Bien des années après le dernier arbre coupé, le Créateur et la reine des abeilles s’entretenaient encore et encore de l’ampleur du désastre.  La reine se vidait le cœur devant le Créateur : « Les humains se sont montrés incapables de solidarité et de respect avec leur frénésie de vouloir tout contrôler.  Cette soif de pouvoir a été plus destructrice que les radiations, le varroa, les cellulaires, le transport,  la pollution ...  À quoi bon continuer ?! » Le Créateur : « Allons, qui sait si cette fois-ci ne sera pas la bonne! » La reine des abeilles : Mais comment y croire ?  Il n’y a plus rien qui pousse, l’air, l’eau et le sol sont contaminés à perpétuité!  Il reste des montagnes oui, mais faites de bouteilles en plastique!  Le cycle infernal reprendra ... Le Créateur : Chère reine, j’avoue que cette fois-ci fut la chaîne de bêtises la plus longue et la plus désastreuse. Mais justement, l’homme a peut-être appris de ses erreurs. Comprends-moi, je dois tenter tout ce qui est possible pour honorer ma mission de donner la vie sur la Terre. Et, sur ces paroles, il se transforma en abeille et féconda la Reine. Quelques temps plus tard, la colonie était de nouveau fonctionnelle.  Les abeilles, zélées, allaient et venaient à la recherche d’un petit coin où la vie pourrait refleurir à nouveau.

Auteur: Sébastien Boismenu
Réviseur: Venise Landry
Traducteur: Christopher Carrie
 
Tous droits réservés - Savonnerie des Diligences, 2012